Zoom sur le métier d’électricien

L’artisanat et l’industrie électrique est certes un métier à risque, mais reste un secteur dynamique et qui recrute. De plus, avec l’avancée rapide de la technique et de la technologie, les experts électriciens sont de plus en plus sollicités et la demande devrait encore augmenter dans les années à venir. C’est donc un métier qui offre d’importants débouchés professionnels, mais qui reste très requérant en qualités et en qualifications. Plus d’information dans notre article.

Comment devenir électricien agréé ?

La formation pour devenir électricien paris est accessible aux personnes ayant terminé la 3ème année de collège. A la base, il suffit de décrocher son CAP en préparation et réalisation d’ouvrages électrique, une formation professionnalisant qui se prépare en 2 ans. Il également possible d’accéder au métier après un BCP ou Brevet de Compagnon Professionnel, une formation qui prépare à être installateur d’équipements électriques, ou encore via un CQP qui forme à être électricien monteur installateur courants faibles.

Après, si vous visez un poste d’encadrement, un niveau Bac Pro voire Bac+2 est de rigueur.Et dans ce cas vous avez encore plusieurs choix de formation dont les plus courants sont le Bac Pro MELEC (métiers de l’électricité et ses environnements connectés), puis BP et le BTM pour acquérir une qualification professionnelle en installations et équipements électriques.

En outre, ceux qui se veulent technicien supérieur peuvent poursuivre avec au moins un MC technicien (Bacc+1) et de préférence en énergies renouvelables comme la tendance est actuellement  aux sources d’énergie écologique, ou avec BTS FED (Bac+2) Fluides, Energie et Domotique pour espérer évoluer dans un poste de responsabilité dans le domaine du BTP.

En quoi consiste le métier ?

Le métier d’électricien est avant tout une technique est un grand savoir-faire. Comme on a pu voir dans la partie formation, l’électricien se charge de l’installation, la connexion  et la rationalisation des équipements électriques d’un bâtiment. C’est également un métier qui tient compte des révolutions technologiques et qui peut donc traiter des ouvrages plus complexes comme les installations chaud/froid, la rénovation électrique,  et énergétique, la domotique et même l’installation d’ascenseur.

Mais d’une manière générale, l’électricien étudie, prépare, conçoit, met en place et surtout rend conforme aux normes en vigueur le réseau électrique d’un bâtiment. Concrètement, il monte le schéma électrique en l’adaptant à la configuration du bâtiment et les équipement et appareillages qui y seront utilisés. Ce schéma va servir de plan de base après pour la réalisation de l’installation qui va inclure la pose et le raccordement des équipements du circuit en passant par l’alimentation électrique, le tableau électrique, la distribution des réseaux. A part l’installation, il est également tenu d’assurer la maintenance et l’optimisation des équipements du réseau électrique.

Les débouchés du métier

Tout dépend en effet de la formation suivi et du niveau de diplôme. Les détenteurs de CAP, peuvent exercer en artisan indépendant ou en ouvrier salarié. Vous pouvez donc soit, monter votre propre affaire et être électricien paris indépendant, soit évoluer en entreprise industrielle ou du BTP. Néanmoins, pour exercer en indépendant, il faut avoir la qualification Qualifelec, seul organisme français habilité à délivrer l’agrément de la qualification des professionnels de l’électricité. C’est seulement après obtention de l’agrément que la carte professionnelle est accessible.

Par contre, ceux qui se sont spécialisés auront plus de chance d’exercer un métier plus lucratif, comme technicien en énergie renouvelable par exemple, étant donné que la transition énergétique s’accentue davantage.Ou peut-être devenir spécialiste en éco-construction, une expertise très recherché par les professionnels du bâtiment. Ce qui est également le cas des automatistes ou experts en domotique, qui est tout aussi enrichissant et prometteur, si l’on se réfère toujours à la révolution technique et technologique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *